Libertate Roumania - Jose Nicolas - Photographe Auteur
          
Libertate Roumania
La révolution roumaine à 30 ans
Alors que Mikhaïl Gorbatchev réforme l’URSS en menant la perestroïka et la glasnost, le dictateur Nicolae Ceaușescu continue d’exercer un pouvoir totalitaire.

La grande majorité de la population souffre de l’absence de libertés et de la politique économique qui les maintient dans une extrême pauvreté. Les pénuries alimentaires sont récurentes et la police secrète (Securitate) fait régner la terreur.
En décembre 1989, un coup d’État fait suite à une série d’émeutes et de protestations ; il aboutit au renversement et à l'excécution du dictateur et de son épouse.

A la différence des autres pays de l’Est, le changement politique se fait dans le sang ; cette liberté est gagnée au prix de près de 1100 vies et plus 3500 blessés.

La révolution roumaine est un épisode majeur de l’histoire contemporaine du pays et inaugure le début de la métamorphose du régime communiste en démocratie parlementaire.

Cet événement historique reste pourtant en partie un mystère. Quelles ont été le rôle de l’excécutif du gouvernement et de l’URSS ? Des services secrets étrangers ont-ils apporter leur aide ? Autant de questions toujours sans réponse trente ans après.
De plus le pays n’a pas soldé ses comptes avec l’ancien régime: aucun ancien dignitaire n’a été condamné pour les crimes com- mis avant 1989 et les élites actuelles y sont intimement lié.

Alors que Bucarest assure depuis le 1er janvier 2019 sa première présidence de l’UE depuis son adhésion en 2007, certains craignent que le pays ne soit entrain de réveiller les démons du passé.

Face à la colère croissante de la population quant à la corruption, les responsables politiques s’en prennent aux magistrats
et tentent de renforcer le sentiment anti-européen dans le pays pour faire diversion.

Anne DEGROUX
Roumanie, Bucarest le 22 décembre1989,
Milices spontanées dans les rues après la fuite du dictateur.
Top